York University ICOS Graphic
21 Aug 2017 06:22am -0400 EDT
Language
Home | About ICOS | Contact Us

ICOS 2008 Conference Abstract

Sémantique différentielle du théonyme Dieu Très Haut dans la Genèse : une étude exploratoire

Author(s):
É Trudel
Université du Québec à Trois-Rivières, Canada

Dans l’interprétation des Saintes Écritures, l’étude des noms propres, notamment ceux désignant Dieu, occupe une place primordiale. Cependant, l’onomastique biblique est dominée par l’esprit ontologique et référentiel selon lequel le langage et les mots entretiennent des correspondances secrètes avec les choses réelles. Dans notre communication, nous mènerons, selon une visée simplement expérimentale, une analyse linguistique du sens du nom divin Dieu Très Haut figurant dans la Genèse. En tentant de suspendre partiellement cette relation dénotative du signe au référent, qui est retenue en général dans les sémantiques des noms propres, nous voudrions suggérer, par cette étude spécifique, l’idée qu’un nom propre peut recevoir un contenu linguistique en langue et en contexte, lequel contenu est décomposable en éléments distinctifs, c’est-à-dire en sèmes. Par exemple, Pierre contient en langue les sèmes «humain» et «sexe masculin»; il pourra comporter en contexte les sèmes «animal» et «félin» s’il est porté par un chat dans un texte donné. D'après Vaxelaire (2005), l’analyse différentielle onomastique serait peu répandue en linguistique et peu pratiquée sur des matériaux textuels. Afin de poursuivre dans cette voie qui demande à être alimentée, nous appliquerons au cas Dieu Très Haut les principes et les concepts de l’analyse sémique développés dans la théorie interprétative de François Rastier.

Canadian Flag
ICOS 23 © 2006-2008