York University ICOS Graphic
21 Oct 2017 05:10pm -0400 EDT
Language
Home | About ICOS | Contact Us

ICOS 2008 Conference Abstract

Patronymie et armes parlantes en héraldique périgourdine

Author(s):
M A Rateau
Université de Reims Champagne-Ardenne, France

Diverses études socio-linguistiquement orientées, portant sur l’observation des « armes parlantes », en héraldique, ont amené nombre d’onomasticiens à considérer que la spécificité de ces symboles formant le blason (ici) d’une famille peut et doit permettre de les inclure parmi les sciences du langage et, par conséquent, de l’onomastique. Il nous paraît, même, correct d’affirmer que ces « meubles », nobiliaires ou non, représentent, tout simplement, un « autre support d’écriture » ainsi qu’une « autre graphie » du nom patronymique voire du nom de terre, dans certains cas, particulièrement lisible.
Prenant, pour base de travail, l’Armorial de la Noblesse du Périgord, d’Alfred de Froidefond de Boulazac, on voit que le corpus héraldique périgourdin s’élèverait à 907 blasonnements attestés, parmi lesquels près de 90 d’entre eux se « qualifient » pour être observés, dans le cadre de cette étude patronymique.
Chaque thème sera explicité : animaux (belette, vache, cerf, goret, martre, porc-épic, bouc, chèvre, ours, chien, oiseaux, insectes, oiseaux…), végétaux (arlot, gerbe, épis de froment, orties, cep, verne, buisson, laurier, sorbier, corme, ormeau, pin, garric, fayard, tilleul…), nature (hydronymie, oronymie), religion, féodalité (tours, armes…), anciennes activités professionnelles…
Enfin, l’attention sera portée sur la méthodologie en matière de recherche, afin d’éviter les traditionnellement populaires faux amis phonétiques.

Canadian Flag
ICOS 23 © 2006-2008