York University ICOS Graphic
15 Dec 2017 12:33pm -0500 EST
Language
Home | About ICOS | Contact Us

ICOS 2008 Conference Abstract

Odonymie et microtoponymie francophones hexagonales issues de la Seconde Guerre Anglo-Boer (1899-1902)

Author(s):
M A Rateau
Université de Reims Champagne-Ardenne, France

On le sait, de par le vaste monde, certains conflits ont fait et font encore l’objet d’une commémoration permanente, par le biais de l’onomastique. Dans ce cas de figure, ce sont l’odonymie et la microtoponymie qui sont alors employées.
Dès la visite (1900) du Président Paul Kruger, particulièrement populaire dans l’Hexagone, puis immédiatement après l’annonce de la « mort héroïque » (1900) de Georges de Villebois-Mareuil, « colonel-général » des Volontaires de la « Légion étrangère », engagés aux côtés des combattants des Républiques boeres d’Afrique australe, contre le colonialisme de la « Perfide Albion » d’alors, une vague « d’appellations odonymiques » submergea le territoire français.
Avec un corpus atteignant presque la centaine d’odonymes et de microtoponymes, dont 21% en Région Parisienne, 28% au Nord du pays et 21% au Sud, il sera montré que 50% des départements métropolitains sont concernés et qu’une dizaine de thèmes sont représentés : Transvaal, Paul Kruger, Georges de Villebois-Mareuil, les Boers… Puis il sera observé que l’éventail lexical odonymique (rue, avenue, boulevard, place, allée, impasse) et microtoponymique (villa, immeuble, lieu-dit, coron, arrêt de bus, monument) est amplement ouvert.
Enfin, il sera discuté de la méthodologie mise en œuvre afin d’éviter les « faux amis » et de mener au mieux cette étude en toponymie étiologique.

Canadian Flag
ICOS 23 © 2006-2008